laboratoires Électrolyte statique, expériences avec potentiostat, spectromètre Raman et brouillard Q
Brevets Brevets relatifs à la corrosion au Canada, aux É.-U., en Europe, en Australie, à Hong Kong et ailleurs.
Scientifiques Travaillant à temps plein dans notre laboratoire de recherche et développement

Testé en Laboratoire


CCT Laboratories
  • Laboratoire indépendant situé à Dublin, Ohio

Épreuve effectuée en : 2002-03 pour le Bureau de la concurrence du gouvernement canadien Type d’épreuve : pulvérisation de sel sur la zone trusquinée seulement. L’épreuve a été effectuée pour démontrer l’efficacité du module électronique de protection contre la corrosion Final Coat sur une surface en l’absence d’une pellicule électrolytique (humide) et sa capacité à réduire le taux de corrosion. Taille du panneau d’essai : 1,2 mètre x 0,9 mètre

Résultats de l’épreuve: « Le taux de corrosion est réduit de 99,7 % par le module sur le panneau d’épreuve comparativement au panneau de contrôle. Même si la différence dans le risque de corrosion est réduit à -0,100 V, le rapport de corrosion (RC) épreuve/panneau = 0,0204, ce qui veut dire que le rapport de corrosion est réduit de 98 %. Pour mettre ces chiffres en perspective, imaginez qu’un système (automobile) sans module tombe en panne à cause de la rouille après un délai d’un an. Si le module est installé, le délai de la panne serait de 343 ans si le risque est déplacé de 150 mV dans la direction négative et de 49 ans si le risque est déplacé de seulement 100 mV. De tels résultats sont particulièrement significatifs lorsque l’on considère que la durée utile moyenne d’un véhicule est d’environ 10 ans. Par conséquent, ces calculs démontrent que la réduction de la vitesse de corrosion est importante et que le module est un dispositif efficace de contrôle de la corrosion. »

Remarque: Les potentiels de corrosion mesurés aux scribes sur les deux panneaux étaient approximativement les mêmes jusqu'à ce que les temps d'exposition dépassent 60 heures. Les potentiels ont ensuite divergé, et ce, pour que le panneau de test soit éventuellement plus négatif que celui du panneau de commande d'environ 150 mV, indiquant qu'il existe un temps d'induction pour que le module de corrosion inerte.

Download PDF
ULC Laboratories

Épreuve sur un seul panneau:

  • Laboratoire indépendant situé à Toronto Menée conformément à la norme ASTM D1654

Épreuve effectuée en: 2001

Type d’épreuve : test de pulvérisation de sel selon les normes ASTM D1654-92 (méthodes d’essai pour l’évaluation de spécimens peints ou revêtus soumis à des environnements corrosifs) Taille du panneau d’essai : quatre panneaux mesurant 1,2 mètre par 1,2 mètre ont été mis à la terre ensemble pour donner une surface d’épreuve mesurant 11,8 mètres carrés. Tous les panneaux ont été trusquinés.

Épreuve sur un seul panneau: Deux panneaux de tôle automobile peints et galvanisés mesurant 1,2 m x 1,2 m Seulement un des deux panneaux était relié au module.

Conclusion pour l’épreuve sur un seul panneau: Le panneau protégé par le module « ne présentait pas de corrosion ou de rouille

Épreuve avec plusieurs panneaux Quatre panneaux chacun mesurant 1,2 m x 1,2 m reliés par un fil conducteur

Conclusion pour l’épreuve sur plusieurs panneaux: aucun des panneaux n'avait de la corrosion ou de la rouille

Download PDF
Smithers' Scientific Services Inc.

  • Laboratoire indépendant situé à Akron, Ohio
  • Épreuve effectuée en 1997 sur le module BodyGard (renommé Final Coat en 2004)

Type d’épreuve: test d’humidité

Taille du panneau d’essai: deux sections (2,1 mètres x 38 centimètres) reliées par une courroie de mise à la terre

Résultats de l’épreuve :« a grandement réduit le taux de corrosion ».

Méthodologie de l’épreuve Essai conforme à la norme ASTM D1654 35 jours (800 heures) d’exposition à la chambre de corrosion

Résultats de l’épreuve « les panneaux d’essai... ont montré un degré marqué de corrosion et de rouille importante » « Les rainures protégées par le système BodyGard étaient pratiquement libres de corrosion »

Download PDF
Laboratoire d’électro-science d’Ohio State University

Épreuve effectuée en : 2004 pour le Bureau de la concurrence du gouvernement canadien Type d’épreuve : l’épreuve a été effectuée pour mesurer le « courant de surface » généré par le module anticorrosion électronique de Final Coat sur une automobile typique et déterminer si le courant induit est réparti de façon uniforme sur la surface du véhicule. Taille du panneau d’essai : automobile Buick Century 1994

Résultats de l’épreuve: Cinquante-huit (58) points ont été mesurés sur le véhicule, de l’arrière jusqu’à l’avant, du haut jusqu’au bas. On a trouvé que le courant était uniformément distribué sur la surface complète du véhicule. « ...nous avons senti de

Download PDF
Elite Electronic Engineering Inc.

  • Laboratoire indépendant situé près de Chicago, Illinois

Épreuve effectuée en : 2007

Type d’épreuve : mesure des émissions à RF. Pour déterminer si le module répond aux exigences d’émissions rayonnées et par conduction du « Code de règlements fédéraux » de la FCC.

Résultats de l’épreuve: le module « a parfaitement répondu aux exigences d’interférence radio par conduction de la section 15.107 et aux exigences d’interférence rayonnées de la section 15.109 du Code de règlements fédéraux de la FCC, titre 47, partie 15, sous-partie B pour l’équipement de classe B ».

Épreuve effectuée en : 2007

Type d’épreuve : compatibilité électromagnétique. Pour déterminer si le module compromet ou nuit aux systèmes électriques automobiles.

Résultats de l’épreuve : le module était conforme à toutes les exigences dans toutes les épreuves effectuées. « Conforme = répond aux exigences d’émissions à bande large et à bande étroite précisées dans la spécification d'épreuve de la directive 2004/104/EC de la commission. »